MUSIQUE :

Serge Péloquin, l’homme qui voulait être empereur – Claude Himbeault

19 août 2021 | Par internautes

ClaudeHImbeaultLettreOuverte

Vraie ou fausse, cette histoire devenue métaphore qui est ancrée dans notre imaginaire collectif depuis de nombreux siècles, d’un Néron empereur romain d’un empire déclinant, regardant brûler Rome pour son simple plaisir ? Du pain et des jeux ne dit-on pas à propos de ces empereurs romains qui faute de nourrir convenablement leurs peuples, détournaient leur attention des difficultés de la vie au profit de plaisirs passagers, comme les jeux et les cirques dans les grandes arènes de l’empire.

À ce titre, nous pouvons établir un parallèle frappant entre la situation de Sorel-Tracy, à la limite de la dévitalisation économique et le déclin de l’Empire romain, lequel trouve son Colisée de Rome dans le quai Catherine-Legardeur.

Ainsi cette fin de semaine – 20, 21 et 22 août sur le quai Catherine-Legardeur – se tient gratuitement « Un événement de cirque et d’arts urbains… ». Lequel événement est ainsi décrit sur le site internet de la ville de Sorel-Tracy : « Ancré à Sorel-Tracy, en bordure du fleuve Saint-Laurent, le spectacle déambulatoire Iro, fable urbaine n’attend que vous pour se déployer dans un univers où les arts visuels et les arts vivants s’inspirent de notre riche patrimoine, de notre proximité avec le fleuve et du dynamisme de Sorel-Tracy. En tant que spectateurs, vous serez à la fois témoins et participants d’une histoire s’articulant autour du fragile équilibre entre la nature et l’intervention humaine, où se mêleront une série d’images fortes, des numéros de cirque et des moments théâtraux et musicaux. » Il y a ici, une relation à établir entre ce qu’était à l’époque les exagérations grandioses du cirque romain et les événements de la fin de semaine à venir à Sorel-Tracy.

Souvenons-nous du film à succès Le Gladiateur avec Russel Crowe, lequel tenait le rôle du général Maximus Decimus et de Commode en empereur narcissique ; ce dernier ne souhaitant qu’organiser des jeux de cirque à répétition, pour maintenir son peuple dans l’asservissement et son entourage dans la servilité. Il se servait même des jeux du cirque pour diviser son peuple : êtes-vous avec moi ou contre moi ? Êtes-vous dans le carré Royal ou sur le quai Catherine-Legardeur ? Sommes-nous à Sorel-Tracy en train de jouer dans Le Gladiateur 2 ?

Loin de moi l’idée de vouloir interdire aux gens de s’amuser en cette période d’une pandémie qui semble nous coller au train avec ses variants multiples. Loin de moi l’idée de ne pas saluer par avance, le talent des artistes de cirque qui se produiront cette fin de semaine. Mais je ne peux m’empêcher de penser que ce spectacle gratuit et donc aux frais de l’ensemble des contribuables, dont ceux de Sorel-Tracy, sera instrumentalisé par Serge Péloquin à des fins électoralistes pour favoriser sa réélection. Il faut en être conscient et le dénoncer, c’est le but de la présente lettre ouverte.

Avec 85,54% des votes en 2017, Sorel-Tracy a donné à son maire des pouvoirs de roi et celui-ci en a usé et abusé. Cependant, au terme de 8 ans en 2 mandats, le « Roi est nu » et son bilan mince comme une feuille de papier : quasi-faillite d’Écomonde-Statera, déclin économique de notre ville, réputation et image de marque en berne, centre-ville sinistré, chicanes avec presque tous les partenaires, dette municipale en forte hausse à partir de 2022, augmentation substantielle de taxes en 2022 après l’illusoire 0% électoraliste de 2021 quand l’inflation pointe à plus de 4%, etc.

En cette période électorale, Serge Péloquin a besoin de succès et il nous refait encore le coup des éphémères feux d’artifice, cette fois-ci sous la forme d’un cirque gratuit. C’est l’illusion comme paravent au dynamisme de Sorel-Tracy. C’est une ambiance de « party » sans fin, artificielle et superficielle, comme stratégie de développement de notre ville. Payons-nous des taxes pour ça ? Cela doit cesser le 7 novembre 2021.

Ne soyons pas dupes, Serge Péloquin n’a aucun bilan à défendre et n’a plus aucune vision pour l’avenir de Sorel-Tracy. Il tente de s’acheter des votes avec l’argent des contribuables, en cette veille des élections municipales. C’est le seul moyen qu’il connaisse pour tenter de se faire réélire ; il n’a plus aucun programme électoral. C’était l’homme d’un seul projet – Écomonde/Statera – et celui-ci nous lègue un déficit estimé à plus de 4 M$.

En terminant, les cirques comme les feux d’artifice sont comme la consommation de sucre, c’est peut-être bon sur le coup, mais cela ne dure pas et à la fin de la soirée, il ne reste rien, si ce n’est qu’un sentiment de joie qui s’estompe devant les réalités de la vie.

Mais la joie si importante soit elle, surtout en trop grande quantité, ne suffit pas à bâtir une ville prospère et dynamique qui regarde l’avenir avec confiance. Ne nous laissons pas aveugler par Serge Péloquin, ce grand maître de l’illusion depuis 8 ans, qui nous la joue comme un empereur depuis trop longtemps.

Claude Himbeault
Citoyen engagé et respectueux de la démocratie

Retour
MENU