MUSIQUE :

Partagez

Contrecoeur : Philippe Mollé présidera son Plan de développement de la communauté nourricière

23 janvier 2023 | Par Sylvain Rochon

AllaireMollé

Le conseil municipal de Contrecœur qui adoptait son Plan de développement de la communauté nourricière, le 17 janvier dernier,  annonce la nomination du chef et chroniqueur gastronomique, Philippe Mollé, à titre de président du comité de gouvernance de ce plan. Résident de Contrecœur depuis une trentaine d’années, Philippe Mollé est natif de la Vendée en France. Il a notamment exercé à Tahiti, au Japon et en Côte-d’Ivoire pour ensuite se diriger vers le Québec, dans les années 80, où il s’est fait connaître notamment au centre de recherche technologique de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

« Nous devons créer une culture culinaire en favorisant une synergie entre les producteurs locaux, les cultivateurs et les restaurateurs. Je crois véritablement au potentiel de Contrecœur avec, d’une part, le développement économique dont le port de Montréal est un projet phare et d’autre part, l’attractivité touristique avec les récents aménagements aux abords du fleuve Saint-Laurent. Il faut profiter de cette fenêtre d’opportunité pour attirer des commerces de proximité, particulièrement dans le domaine de l’alimentation », mentionne Philippe Mollé.

« Nous sommes très fiers de cette belle acquisition pour la communauté nourricière de Contrecœur. Monsieur Philippe Mollé est une sommité en matière gastronomique et il est un ardent défenseur des producteurs. Son expérience et sa notoriété feront en sorte de propulser Contrecœur à l’avant-plan parmi les villes innovantes dans le domaine alimentaire. En prônant une gastronomie ouverte à tous, il saura nous guider dans ce vaste projet que nous voulons rassembleur », déclare la mairesse Maud Allaire.

Le PDCN est assorti d’un plan d’action qui s’échelonnera de 2023 à 2028.  Il propose à la communauté de renouer avec son territoire nourricier en développant et valorisant la production locale de même que l’agriculture urbaine.

Retour
MENU