MUSIQUE :

Partagez

CHAMPAG : Les opposants veulent que le député Émond intervienne

28 janvier 2021 | Par Sylvain Rochon

NONUsineFumier

Le Groupe de citoyens « Stoppons l’usine de Champag à Saint-Roch-de-Richelieu » veut que les élus du Québec interviennent dans le dossier. À la suite de la décision de la Cour d’appel et du refus de la Cour suprême de se saisir du dossier, la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu a été dans l’obligation de délivrer le permis à Champag.   Le groupe d’opposants persiste à dire que la justice ne devrait pas décider du développement durable et économique d’une région.  Champag pouvant, dès maintenant, se prévaloir du permis et entamer les démarches pour obtenir les autorisations nécessaires auprès du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour la construction de l’usine, ses adversaires entendent faire tout ce qui est possible pour que le chemin de l’entreprise dans l’obtention de ses autorisations soit parsemé d’embûches.

Champag a réactivé, rapportent-ils, sa poursuite de 1,8M$ contre la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu pour perte de revenus potentiels à la suite du refus de la municipalité de délivrer le permis en 2017. Elle veut faire payer le terrain de Sables Collette avec l’argent des 2300 citoyens  pestent les opposants. Ils maintiennent que cette usine, ses odeurs et son camionnage causeront des préjudices irréparables pour le développement durable et économique de la région.  Ils incitent les citoyens à écrire au député Jean-Bernard Émond, aux ministres Benoît Charette, Andrée Laforest, Pierre Dufour, André Lamontagne et Simon Jolin-Barrette et aux premiers ministres François Legault et Justin Trudeau.

Retour
MENU