MUSIQUE :

Le Bloc Québécois lance officiellement sa campagne électorale

18 septembre 2019 | Par Source externe

Le  Bloc Québécois a officiellement lancé sa campagne électorale lors d’un conseil général spécial qui s’est tenu ce dimanche 15 septembre à Boucherville, où les délégués ont adopté leur programme électoral.

Le candidat du Bloc dans  Bécancour – Nicolet – Saurel, Louis Plamondon, fait partie des 78 candidates et candidats de toutes les circonscriptions du Québec qui ont été présentés aux militants et se dit très enthousiaste d’amorcer sa 11e campagne électorale. Celui qui va à la rencontre de ses concitoyennes et ses concitoyens en sillonnant son comté de façon soutenue tout au long de l’année, souhaite continuer à servir la population comme il le fait depuis le début de son engagement politique.

De son côté, le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet  a d’abord présenté la chanson thème de la campagne, nommée Le Québec c’est nous, écrite, composée et interprétée par Éric Lapointe, dont il a été le gérant producteur et éditeur de 1990 à 2008.

Par la suite, dans un discours électrisant, Yves-François Blanchet a rappelé les principaux thèmes électoraux de la formation politique.

« C’est nous tous, c’est ce qui rend le Québec différent», a-t-il fait valoir. «La laïcité, c’est nous : c’est le choix légitime et démocratique du Québec que seul le Bloc défend à Ottawa. L’énergie propre, c’est nous : c’est l’avenir d’un Québec créateur de richesse mal servi dans un Canada pétrolier qui refuse de prendre au sérieux les changements climatiques. L’économie, c’est nous : ce sont nos entreprises dans nos régions qui méritent d’être défendues par des nationalistes économiques».

« Les femmes et les hommes du Bloc Québécois travaillent exclusivement pour le Québec», a poursuivi  le chef du Bloc Québécois. «Contrairement aux partis canadiens, ils n’ont pas à choisir entre les intérêts du Québec et ceux du Canada. Le Bloc n’a pas de compte à rendre aux grandes pétrolières de l’Ouest, aux banques de Toronto ou aux lobbys anti-choix. L’équipe du Bloc Québécois ne rend des comptes qu’aux Québécoises et aux Québécois. S’il advenait que nous ayons la balance du pouvoir avec un gouvernement minoritaire, nous ferons des gains pour le Québec en posant des exigences qui correspondent aux intérêts de la nation québécoise », a conclu Yves-François Blanchet.

Retour
MENU