MUSIQUE :

Partagez

Sorel-Tracy pourrait voir sa qualité de l’eau brute diminuée en raison de débordements d’eaux usées

5 avril 2018 | Par Katy Desrosiers

assainissement eau rapport 2017 redim

Photo : Site Internet de la Fondation Rivières

 

La Fondation Rivières a dévoilé un rapport concernant la performance des ouvrages d’assainissement d’eau municipaux et avec cette étude, une première à l’échelle d’un bassin versant, il a été possible de constater que les déversements d’eaux usées demeurent nombreux et que l’absence de planification dans les travaux à réaliser démontre une gestion aléatoire des infrastructures.

Le rapport dévoilé recommande une nouvelle approche pour que les municipalités soient accompagnées dans l’identification et de la résolution des problèmes environnementaux les plus importants au niveau du bassin versant.

La Fondation dit que la qualité inquiétante de l’eau de la rivière Richelieu a été constatée en juillet 2017 par les canotiers qui ont parcouru la rivière lors de l’événement Le Richelieu en 24h. Elle a par la suite voulu identifier les différentes sources de pollution d’origine municipales.

Des données d’exploitations sur plusieurs années, soit 2014 à 2016, ont été collectées, et ce pour 31 systèmes d’assainissement, au nombre de 26 sur la rivière Richelieu et cinq sur le fleuve Saint-Laurent.

De tous les systèmes vérifiés, six répondaient à toutes les exigences, que ce soit au niveau de la station d’épuration que dans le réseau de conduites qui transportent les eaux.

Un total de 22 des entités ont participé à une discussion sur les observations, soit 71%. Lors de cette rencontre, initiée par la Fondation, il a aussi été question des actions à entreprendre au cours des prochaines années pour diminuer le rejet dans les cours d’eau, et aussi de mise en place d’un portrait régional représentatif des défis dans le domaine de l’assainissement de l’eau.

La Fondation dit avoir également remarqué que le choix des différents projets et la gestion des subventions ne sont pas nécessairement alloués selon des objectifs environnementaux prioritaires. Selon elle, les organismes de bassin versants devraient jouer un rôle important dans l’identification des priorités.

Dans le rapport, on peut aussi lire qu’une des actions à préconiser pour diminuer le nombre de débordements d’un réseau est d’y réduire les apports en eaux parasites.

Voici un extrait du document :

La première étape vers une telle réduction est de réaliser une étude du réseau, afin de localiser les endroits où se produisent l’infiltration ou le captage et déterminer l’importance de ces apports dans le réseau. Une étude de réseau rend ensuite possible la planification adéquate des interventions pour réduire ces eaux parasites. Sur les 22 entités ayant discuté avec la Fondation Rivières de leurs performances d’assainissement, seulement 9 d’entre elles avaient réalisé une telle étude sur leur réseau depuis 2013. La réalisation d’un tel exercice est fortement recommandée aux autres municipalités concernées. Les débordements d’eaux usées ont de nombreux effets négatifs. Entre autres, ils peuvent occasionner une baisse significative de la qualité d’eau dans la rivière, ce qui peut affecter la qualité de l’eau aux prises d’eau potable situées en aval.

Également, on indique que malgré une bonne performance des équipements de traitement d’eau potable, certains systèmes peuvent être affectés par une telle contamination en amont.

En voici la liste, contenue dans le rapport :

Sur le Richelieu :
Municipalité de Lacolle;
Régie d’approvisionnement en eau potable, à Henryville;
Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu (2 prises d’eau);
Ville de Carignan;
Régie Secteau Chambly-Richelieu-Marieville, à Carignan;
Régie intermunicipale de l’eau de la Vallée du Richelieu, à Otterburn Park;
Régie de l’aqueduc intermunicipal du Bas-Richelieu, à Saint-Denis-sur-Richelieu;
Ville de Sorel-Tracy;
Régie intermunicipale de l’eau Tracy, St-Joseph et St-Roch, à Sorel-Tracy.

Sur le Saint-Laurent :
Ville de Longueuil à Saint-Lambert;
Ville de Longueuil (deux usines);
Ville de Varennes;
Municipalité de Verchères;
Ville de Contrecoeur.

Le rapport Évaluation de performance des ouvrages municipaux d’assainissement des eaux – Bassin versant de la rivière Richelieu et de la zone Saint-Laurent, années 2014 à 2016, est disponible sur le site web de la Fondation.

On rappelle que La Fondation Rivières est un organisme à but non lucratif qui oeuvre à la préservation, la restauration et la mise en valeur du caractère naturel des rivières, ainsi que de la qualité de l’eau.

Du côté de la Ville, pour l’instant, on confirme qu’il n’y a aucune incidence sur la qualité de l’eau potable, puisque les procédés pour l’assainissement de l’eau sont ajustés en fonctions de la qualité de l’eau prélevée dans les cours d’eau.

Retour
MENU