MUSIQUE :

Partagez

Le rassemblement nautique 2018 à la Baie de l’Île de Grâce s’est passé sous haute surveillance!

11 septembre 2018 | Par Équipe CJSO

CJ0_7931

Le 1e septembre dernier, avait lieu la 10e édition du célèbre rassemblement nautique à la Baie de l’Île de Grâce à Sainte-Anne-De-Sorel. Lors de celles-ci, plusieurs embarcations ont navigué sur la voie maritime du fleuve Saint-Laurent. Bien que par les années passées, les patrouilleurs nautiques de la Sûreté du Québec étaient présents, cette année, des opérations nautiques d’envergure planifiée et ciblées se sont déroulées tout au cours de cette journée, de 8h à minuit.

 

Les opérations de surveillance

Les patrouilleurs nautiques ont donc effectué des patrouilles afin de s’assurer du respect des différents lois et règlements en vigueur, d’intervenir en cas d’incidents nautiques, d’accroitre la sécurité des plaisanciers et de maintenir la quiétude des riverains.

Également, vers 14 heures, il y a eu deux vols d’hélicoptère de la Sûreté du Québec où ont pris place, dans le premier vol, le maire de Sainte-Anne-De-Sorel et dans le deuxième vol, le directeur général de Sainte-Anne-De-Sorel, permettant ainsi d’évaluer l’ampleur du rassemblement.

 

Bilan Positif

L’opération nautique a été un franc succès grâce au travail d’équipe et à la présence des six bateaux et des deux motomarines de la Sûreté du Québec comptant ainsi quatorze capitaines provenant de différents districts de la Sûreté du Québec en plus de la présence d’un bateau de la GRC.

La visibilité et les interventions policières réalisées dans le cadre de ce rassemblement qui gagne en popularité ont grandement été appréciés de tous.

Le bilan de cette opération s’élève à une centaine d’embarcations nautiques interceptées, trois arrestations pour la conduite avec les capacités affaiblies, l’utilisation de l’appareil de détection approuvé pour l’alcool à neuf reprises, près de soixante constats d’infraction signifiés, une quarantaine d’avis de non-conformité signifiés, deux remorquages d’embarcation, l’expulsion de l’eau de dix embarcations et l’exécution d’un mandat d’arrestation.

Retour
MENU