MUSIQUE :

Partagez

La mairesse de Saint-Aimé a été blanchie par la Commission municipale du Québec

10 octobre 2017 | Par Katy Desrosiers

édifice municipal saint-aimé

La mairesse actuelle de Saint-Aimé, Maria Libert, a été blanchie par la Commission municipale du Québec, concernant deux dossiers alléguant manquement au Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de la municipalité de Saint-Aimé.

Le premier manquement reprochait à Mme Libert d’avoir pris la parole lors d’une rencontre du comité régional des cours d’eau de la MRC afin de tenter d’influencer la décision des membres de ce comité, et ce, dans un dossier relatif aux ponceaux de la décharge de Thiersant et Saint-Thomas, dans lequel elle a un intérêt.

Le second manquement lui reprochait d’avoir participé aux discussions et délibérations du comité général de travail de la MRC et d’avoir refusé de quitter la salle, et ce, alors que ce comité traitait du même dossier.
La mairesse explique que 10 maires avaient signé la plainte.

Elle avoue aussi être heureuse du jugement final.

Vous pouvez entendre les explications de Maria Libert concernant le jugement de la Commission municipale du Québec.

Retour
MENU