MUSIQUE :

Partagez

Les différends entre Sorel-Tracy et la MRC de Pierre-De Saurel débattus au grand jour

10 octobre 2019 | Par Sylvain Rochon

MRC_9_octobre

Le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas, a réagi, hier soir, devant un auditoire particulièrement nombreux de spectateurs et de téléspectateurs, à la décision de la Ville de Sorel-Tracy de retirer son financement à la Politique culturelle et au Plan de développement de la zone agricole de la MRC. Il s’est appliqué à démontrer les conséquences de cette décision, en fin de processus d’embauche d’un coordonnateur au PDZA, et a pourfendu  les arguments invoqués par la Ville pour se retirer. Le préfet Salvas est particulièrement irrité d’entendre  le maire de Sorel-Tracy soutenir que la Ville fait, pour la MRC, plus que sa part et les  municipalités rurales peu de choses pour la ville centre.

Plusieurs maires sont intervenus pour regretter l’esprit qui anime le maire Péloquin et mettre en doute ses compétences comptables.  Écoutons, dans l’ordre, Michel Péloquin, Denis Marion et Vincent Deguise.

Serge Péloquin a paru trouver, au tour de la table, deux alliés, les maires de Saint-Roch-de-Richelieu et Saint-Ours, Alain Chapdelaine et Sylvain Dupuis.

Le maire de Sorel-Tracy a demandé et obtenu une rencontre à huis clos pour dénouer l’impasse.  Il croit que la MRC est mûre pour une nouvelle manière de fonctionner.

Traitée en fin de soirée, la résolution d’embauche du coordonnateur du Plan de développement de la zone agricole a été battue par la double majorité de la Ville de Sorel-Tracy.   Saint-Ours et  Saint-Roch-de-Richelieu ont voté, avec Sorel-Tracy, contre ladite résolution.

Retour
MENU