MUSIQUE :

Partagez

Difficile de vendre Sorel-Tracy, selon certains experts reliés à Statera – La 104e île

26 novembre 2018 | Par Katy Desrosiers

dome statera 1 crédit Luc Denoncourt

Crédit photo : Luc Denoncourt

 

Lors de leur passage à l’émission On a des choses à dire le 22 novembre dernier, Benoît Théroux, président du RIRÉRST, ainsi que Kimmaly Paul-Hus, responsable des communications pour Statera – La 104e île, ont dévoilé plus de détails concernant la première année d’exploitation de l’attraction, entre autres sur l’achalandage.

Benoît Théroux affirme ne pas être déçu des résultats pour une première année. Il ajoute qu’il y a beaucoup de demande pour 2019.

Kimmaly Paul-Hus croit que la population ne s’est pas totalement approprié l’espace sur le quai, ce dernier qui est inauguré depuis seulement un peu plus d’un an. Elle croit que lorsque les gens iront se balader davantage sur le quai et rencontrer les touristes, un bel amalgame se créera.

Concernant les coûts pour participer à Statera, M. Théroux affirme que des rencontres avec plusieurs partenaires comme Espace pour la vie, ont permis d’établir le coût actuel, qui était adéquat selon plusieurs avis. Il mentionne cependant que quelques éléments seront revisités en 2019 comme l’horaire des croisière.

Il avoue également que plusieurs experts en lien avec le projet avaient mentionné qu’il serait difficile de vendre Sorel-Tracy. Par contre, il mentionne que si les gens ne connaissaient pas bien la région, c’est qu’il n’y avait pas grand chose pour que les gens viennent visiter.

Vous pouvez entendre l’entrevue complète dans la section On a des choses à dire de notre site.

 

Retour
MENU