MUSIQUE :

Partagez

La Cour suprême refuse de se saisir du litige entre Champag et Saint-Roch-de-Richelieu

22 octobre 2020 | Par Sylvain Rochon

NONUsineFumierPancartejpg

La municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu qui avait fait savoir qu’elle se rendrait jusqu’en Cour suprême  pour empêcher l’installation, chez elle, de CHAMPAG, un producteur de substrat pour la culture de champignons, ne verra pas le plus haut tribunal du pays se saisir de l’affaire.  Les procureurs de la municipalité l’ont appris, ce matin, au maire Alain Chapdelaine.    C’est le retour à la case départ pour la localité, la Cour d’appel lui ayant, le printemps dernier, ordonné de délivrer à l’entreprise son permis de construction.  À ce stade, le promoteur de l’usine devra soumettre son projet au Ministère de l’Environnement du Québec pour approbation.  Le maire Alain Chapdelaine continue d’estimer que c’est un mauvais projet pour sa municipalité.  Il répète que le monde n’en veut pas.

Retour
MENU