MUSIQUE :

Partagez

Aucuns chiffres ni engagements du CISSS-ME n’y font : le maire Serge Péloquin n’a pas confiance en sa direction

22 mai 2019 | Par Sylvain Rochon

TribuneMontage

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, n’en démord pas : la direction du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est entrave l’acquisition d’équipements médicaux par l’Hôtel-Dieu de Sorel.   Invité à l’émission La Tribune hier midi, monsieur Péloquin a affirmé que la direction du CISSS avait tout fait pour empêcher l’hôpital d’ acquérir  le fameux bronchoscope qu’une bataille rangée lui a finalement permis d’obtenir.  La pdg du CISSS, Louise Potvin, présente à la même émission, a énergiquement nié avoir entravé le processus. Elle a présenté une version diamétralement opposée à celle du maire.

C’est aujourd’hui d’un appareil d’imagerie par résonance magnétique dont le  maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, et le préfet de la MRC de Pierre-De Saurel, Gilles Salvas, souhaitent voir l’Hôtel-Dieu se doter.  Monsieur Péloquin affirme, là aussi, que la direction du CISSS de la Montérégie-Est le refuse à l’Hôtel-Dieu, version de nouveau infirmée par la pdg Potvin dans un échange avec Gilles Salvas.

Le pneumologue Jacques Godin qui estime, comme messieurs Péloquin et Salvas, que la gestion du réseau local Pierre De-Saurel par le CISSS de la Montérégie-Est dessert l’hôpital, a donné lecture, hier, d’une résolution qui, si elle était adoptée par le conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est, le rassurerait quant à l’avenir des soins et des services de proximité.   Pas besoin d’adopter de résolution réagit madame Potvin, vous avez ma parole que je partage ce que vous y exprimez.

Il est possible de revoir intégralement cette édition de La Tribune sur notre page facebook et de la réécouter sur CJSO.CA

Retour
MENU