MUSIQUE :

Partagez

Après La Passion d’Augustine, un autre film dans l’ancien couvent de Saint-Ours

10 avril 2019 | Par Sylvain Rochon

couventSaintOurs

L’ancien couvent de Saint-Ours devrait à nouveau servir de plateau de tournage.   Réalisateur du très beau film  Ce qu’il faut pour vivre,  Benoît Pilon a pour projet d’y tourner  des scènes de « Vinland », l’histoire du Frère Jean, un enseignant passionné d’archéologie qui inspire de façon marquante ses jeunes élèves, particulièrement Émile, un jeune garçon en difficulté qui fait son entrée au collège en décembre 1949.     Le maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis, a été charmé par le propos et évidemment séduit par l’idée de voir à nouveau sa ville au grand écran.

Retour
MENU